Jean-Etienne CHERMETTE
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Beaujolais Primeur

Le primeur est le vin le plus difficile à vinifier et à commercialiser en raison du délai très court imparti. La vinification est de qualité et identique aux autres vins. Dès le 20 octobre, j’assemble les cuvées les plus fruitées et les plus souples. Les granites du terroir de Saint-Vérand donnent un Beaujolais nouveau de caractère, un vrai vin, le plus naturel possible qui peut encore se bonifier dans les 12 mois. Un Beaujolais Nouveau mais pas que…

Robe

Robe rouge rubis intense.

Nez

Frais et complexe. Fruits mûrs, sur des arômes de framboise et griotte.

Bouche

Attaque riche avec des tanins soyeux, une belle maturité, accompagnée de son joli bouquet de fruits avec des notes poivrées et une belle acidité, fin de bouche persistante avec une grande finesse.

Accords mets et vins

Avec de nombreux accords mets vins : Mâchon lyonnais, saucisson chaud, charcuteries et toutes les terrines (de porc, de volaille), poissons. Idée originale : avec des huîtres vinaigrées.

Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Fiche technique

Appellation

Beaujolais

Nom de cuvée

Beaujolais Primeur

Couleur

Rouge

Cépage

Gamay

Âge des vignes

25-45 ans

Terroir

Granites sombres (plagiogranites)

Type de taille

Cordon de Royat et Guyot

Mode de vendanges

Vendanges manuelles

Superficie

0,80 ha

Vinification

Beaujolaise traditionnelle semi-carbonique avec deux remontages par jour de 10 min, macération de 5 à 6 jours en cuve béton

Elevage

1 mois en cuve inox

Service

13 °C

Temps de garde

À boire dès le 3ème jeudi de novembre

Apogée

Dans les 6 mois