Jean-Etienne CHERMETTE

Tout en préservant les valeurs des vins « Pierre-Marie Chermette », j’exprime ma sensibilité à travers ma propre gamme de vins “Jean-Etienne Chermette”. Je pratique une vinification la plus naturelle possible et respectueuse du terroir pour obtenir des vins sur le fruit et la finesse.

Voir l'introduction du site Jean-Etienne CHERMETTE
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

l’Expression du terroir

La commune de Saint Vérand possède un terroir granitique similaire aux crus du Beaujolais contrairement à la région sud du Beaujolais majoritairement argilo-calcaire. Ce sol est exceptionnel et très rare sur notre planète. Il est constitué de plagiogranites semblables aux pierres bleues de la Côte de Py à Morgon et aussi présents en Norvège. Ce terroir est réparti de façon très uniforme dans le village. Il donne à mes Gamay et mes Viognier une une belle structure et leur permet aussi de vieillir dans le temps.

Le granit est la marque de fabrique des grands terroirs de Gamay ; d’où l’expression “Les vieux Gamay sur granit pinotent”.

Mes Pinot Noirs sont plantés à Légny sur un sol argilo-calcaire, sol de prédilection du Pinot Noir comme en Bourgogne.

Mes terroirs sont adaptés aux cépages et permettent d’obtenir des vins racés, purs, avec du fruit, de la finesse et de la richesse.

Jean-Etienne CHERMETTE
Jean-Etienne CHERMETTE
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Un travail minutieux et respectueux

Jean-Etienne CHERMETTE

Concernant le travail dans les vignes, j’ai opté pour la culture raisonnée écologique afin de préserver l’écosystème, assurer la pérennité du vignoble pour les générations futures et laisser le terroir s’exprimer pleinement. Le domaine est certifié HVE3 (Haute Valeur Environnementale niveau 3) par le ministère de l'Agriculture.

Un travail minutieux dans les vignes garantit des raisins de qualité avec les mesures prophylactiques suivantes.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

La taille Automne & Hiver

Je pratique une taille courte en gobelet, Guyot ou en cordon de Royat. Ce type de taille ainsi que les travaux en vert limitent les rendements et permettent une bonne aération et un bon ensoleillement des ceps dans les vignes. J’obtiens ainsi une maturité homogène et optimale des raisins.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Travail du sol Printemps & été

Nous travaillons mécaniquement le sol pour éliminer l’herbe sur la majorité de nos vignes et éviter les désherbants chimiques.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Enherbement Printemps

Enherbement naturel au milieu du rang pour limiter les rendements et améliorer la vie microbienne du sol. La partie enherbée est tondue régulièrement.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Rebrochage Printemps

Remplacement des ceps morts par de jeunes plants.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Épamprage et Ébourgeonnage Printemps

L’épamprage est la suppression des pampres (jeunes pousses à la base des ceps). Ces jeunes pousses, proches du sol, sont les plus susceptibles d’attirer les maladies.

L’ébourgeonnage est la suppression des doubles bourgeons sur la baguette de vigne pour limiter les rendements et pour espacer la végétation sur le cep.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Relevage Printemps & été

Regroupement et attachage des branches de vigne à l’intérieur des fils de fer au printemps et en été.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Écimage et Rognage été

L’écimage est la coupe de l’apex caulinaire, extrémité de la pousse responsable de la croissance de la végétation, situé à la cime des branches. Cette opération stoppe la croissance des rameaux et déclenche la mise en réserve des nutriments dans les grappes.

Le rognage est la coupe des branches à la cime ainsi que sur les côtés de la vigne. Je pratique un seul rognage par an afin de limiter le stress de la vigne.
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Les vendanges été

Les vendanges sont effectuées entièrement à la main, puis les raisins sont triés à la vigne et ensuite en cave sur une table de tri afin de ne garder que les grappes saines et matures.
Jean-Etienne CHERMETTE
Emblème du Coq de Jean-Etienne CHERMETTE

Mes secrets de vinification

À chaque cépage, une vinification adaptée.
Jean-Etienne CHERMETTE

Gamay noir à jus blanc

Je vinifie selon la méthode traditionnelle beaujolaise (vinification semi-carbonique en grappes entières) qui donne au Gamay son arôme si fruité avec des tanins souples. 
Les raisins entiers non égrappés sont encuvés ; la cuve est ensuite saturée en gaz carbonique et fermée. Au bout de deux jours de macération, je réalise un remontage à l’air pendant 10 minutes matin et soir. Le jus du bas de la cuve est pompé et reversé sur le haut de la cuve.

La durée de macération en cuve béton varie de 5 à 6 jours pour les Beaujolais et de 9 à 11 jours pour les crus. Lorsque la fermentation alcoolique est finie, les raisins sont pressés dans un pressoir pneumatique. Le jus ainsi obtenu est élevé en cuve, en fût ou en foudre selon les vins où il finit les fermentations alcoolique et malo-lactique pour devenir du vin.

Ce style de vinification en grappe entière avec des remontages à l’air et ces types d’élevage permettent de donner de la structure, de la couleur et du fruit aux vins avec des tanins soyeux. Grâce à ces méthodes et à nos grands terroirs granitiques, les vins ont le potentiel de se bonifier dans le temps. 

Jean-Etienne CHERMETTE

Pinot Noir

Deux tiers de vendange entière et un tiers de vendange égrappée. La macération en cuve béton varie entre 8 et 9 jours. Un remontage à l’air est effectué pendant 10 minutes matin et soir. En fin de macération, un pigeage par jour est réalisé pendant 2 à 3 jours afin d’extraire davantage de couleur et de structure.

A mes yeux, il est important que les fermentations alcoolique et malo-lactique se réalisent dans des fûts de chêne (15% du volume) pour que la structure du vin bénéficie des tanins du bois. 85% du volume est en cuve inox pour préserver le fruit et la souplesse des tanins du Pinot Noir. Le vin est élevé pendant 6 mois.

L’ensemble de ces méthodes me permet de pratiquer une extraction modérée pour obtenir un Pinot sur la finesse et la souplesse.
Jean-Etienne CHERMETTE

Viognier

Je réalise un pressurage direct des grappes entières dont le jus est pompé dans les cuves inox. Ensuite, je débourbe les jus (élimination des matières grossières contenues dans les lies) par le froid pendant 48 heures à 10°C. Puis je soutire les jus clairs en gardant les lies fines et alors la fermentation alcoolique s’enclenche.
Pour obtenir un Viognier très qualitatif avec des arômes sur la fraîcheur et le fruit, la fermentation alcoolique doit être lente, pendant 3 semaines, et à basse température 16-17°C.

Les fermentations alcoolique et malo-lactique ainsi que l’élevage se réalisent dans des fûts d’acacia pour 15% du volume. Le bois d’acacia apporte au cépage Viognier de la richesse, de la rondeur ainsi que des arômes de fruits exotiques et d’agrumes. 85% du volume fermente en cuve pour garder de la fraîcheur et du fruit. Le vin est élevé pendant 6 mois.

La vinification est la plus naturelle possible :
  • je ne pratique pas de chaptalisation.
  • je n’utilise que les levures indigènes présentes sur le raisin de chaque terroir qui garantissent aux vins leur typicité et leur personnalité sans ajout d’intrants chimiques dans le but de faire des vins les plus « nature » possible.